zazen, c’est bon à rien

Sawaki Roshi, grand maître zen du XXe siècle disait:
zazen is good for nothing,
zazen, c’est bon à rien.

D’après Okumura Roshi,
Cela signifie que zazen est bon, mais pas à quelque chose en particulier.
C’est bon en soi.

Et maître Okumura raconte, à ce propos, une histoire de myrtilles et de baies de sorbier –vous savez, ces petites boules rouge vif qu’on a envie de manger, mais qui sont toxiques.
Voici l’histoire.Okumura Roshi s’était retrouvé un été dans une ferme pour récolter des myrtilles. Des lycéens étaient aussi là pour gagner un peu d’argent pendant les vacances.
Dans le champ, il y avait aussi des sorbiers. Les étudiants n’étaient pas très attentifs, et mélangeaient les baies de sorbier et les myrtilles. Le fermier n’arrêtait pas de crier:
« Ne cueillez pas les baies de sorbier, elles sont « bonnes à rien ».
Okumura Roshi se demandait ce qui différenciait les myrtilles de ces baies « bonnes à rien ». Il se disait que les baies de sorbier ne sont pas comestibles, mais jolies, et les myrtilles sont jolies, mais en plus comestibles, ce qui leur donne une valeur marchande: elles sont donc « bonnes à quelque chose ».
Mais en fait, toutes les deux sont là, attirant le regard… elles n’ont pas de but, elles sont là, c’est tout.

Alors Okumura Roshi s’est dit que les baies de sorbier sont bonnes, mais « à rien », juste bonne en soi.