vacuité

La vacuité n’est ni le néant, ni un espace vide distinct des phénomènes. C’est la nature même des phénomènes.

Les phénomènes surgissent d’un processus d’interdépendance de causes et de conditions, mais rien n’existe en soi ni par soi. D’un point de vue absolu, le monde n’a pas d’existence réelle ou concrète. L’aspect relatif, c’est le monde phénoménal, et l’aspect absolu, c’est la vacuité.

La contemplation directe de la vérité absolue transcende tout concept intellectuel, toute dualité entre sujet et objet.

D’après Matthieu Ricard – Le Moine et le Philosophe, 1997

Cette « contemplation directe »
au-delà de toute dualité,
au-delà de la pensée,
est zazen