shikantaza 只管打坐

shikan 只管 seulement
taza 打坐 s’asseoir

Juste s’asseoir, sans but.
Avec toute l’énergie du corps et de l’esprit,
être assis immobile,
au-delà de la pensée.
Zazen.

S’asseoir, la colonne droite, le sommet de la tête vers le ciel.
Les yeux mi-ouverts.
La respiration va et vient naturellement, devient naturellement profonde.
Les pensées apparaissent, disparaissent naturellement, comme des nuages dans le ciel.
Penser au-delà de la pensée, hishiryō.

Dialogue entre Sekito Kisen (700-790) et Yakusan (745-828), son disciple.
Sekito voyant Yakusan en zazen : Que faites-vous ?
Yakusan : Je ne fais rien.
Sekito : C’est quoi ce rien ?
Yakusan : Même Bodhidharma ne sait pas.

Cela signifie que même le plus sage ne sait pas. Sekito approuve cette réponse. Aucun mot, aucun concept ne peut exprimer cette réalité: « je » suis partie de cette réalité, je ne peux donc la dire. Sans être séparé d’elle, « one piece » (d’une pièce) comme dit souvent Shohaku Okumura Roshi.